Quelle pompe à chaleur est la plus adaptée à mon logement ?

 

L’avenir des systèmes de chauffage domestique est électrique. Aujourd’hui, ceux qui construisent une maison neuve ou rénovent (en profondeur) ont tout intérêt à choisir une pompe à chaleur. Les principaux types de pompes à chaleur sont les pompes à chaleur sol/eau, les pompes à chaleur air/eau et les pompes à chaleur air/air. Dans cet article, nous vous aidons à faire le bon choix.

Pompe à chaleur sol/eau

Pompe à chaleur air/eau

Pompe à chaleur air/air

Refroidissement actif et passif

Aperçu des types de pompes à chaleur

Pompe à chaleur sol/eau

Une pompe à chaleur sol/eau extrait la chaleur du sol pour chauffer l’eau. Alors que l’air extérieur se refroidit considérablement en hiver, la température reste constante à partir d’une certaine profondeur dans le sol, même lorsqu’il gèle. Les pompes à chaleur sol/eau sont donc très efficaces et produisent un rendement constant

Pour extraire l’énergie géothermique, ce type de pompe à chaleur utilise un réseau de captage horizontal ou une sonde verticale dans le sol. Dans le premier cas, on pose un réseau horizontal de tuyaux jusqu’à une profondeur de deux mètres. Ces conduits contiennent un fluide qui absorbe la chaleur du sol et la libère dans un échangeur thermique. Ce type de réseau requiert beaucoup d’espace (généralement une fois et demie à deux fois la surface à chauffer), qui ne peut être ni pavé ni construit.

En cas de sonde verticale, on fore un trou dans le sol jusqu’à une centaine de mètres de profondeur. Le trou de forage prend beaucoup moins de place qu’un réseau de captage horizontal. Attention, toutefois : une étude géologique et (dans certains cas) un permis sont parfois nécessaires avant de forer.

En raison des importants travaux de terrassement nécessaires pour un réseau de captage, cette option est particulièrement intéressante pour les nouveaux bâtiments. Une sonde verticale nécessite moins d’espace et se prête parfaitement aux rénovations.

Les travaux de terrassement ou de forage nécessaires font d’une pompe à chaleur sol/eau la pompe à chaleur la plus coûteuse à installer. Ce type de système est toutefois généralement le plus rentable. Un retour sur investissement plus rapide à la clé.

Pompe à chaleur air/eau

Ce type de pompe à chaleur extrait la chaleur de l’air extérieur pour chauffer l’eau, même par temps de gel. Vous pouvez ensuite utiliser cette eau dans la cuisine et la salle de bains, ou pour chauffer votre maison via un système de chauffage central ou de chauffage par le sol.  

Les pompes à chaleur air/eau sont relativement simples et peuvent être installées de différentes manières. 

Dans le cas d’une version monobloc, la plupart ou la totalité des composants techniques sont abrités dans l’unité extérieure. Vous pouvez ainsi directement utiliser l’eau chaude pour vous chauffer, en cuisine ou dans votre salle d’eau. Autrement dit, il n’est parfois même pas nécessaire de disposer d’une unité intérieure. La version « split » échange la chaleur entre l’unité extérieure et une unité intérieure par des tuyaux de refroidissement.

Dans les deux cas, le compresseur de la pompe à chaleur est situé dans l’unité extérieure. Les meilleurs appareils sur le marché sont néanmoins silencieux : 35 dBA en mode nuit.

Grâce aux nombreuses possibilités d’installation et à sa relative simplicité de placement, une pompe à chaleur air/eau est une alternative idéale pour les nouvelles constructions et les rénovations. La pompe à chaleur peut également être installée ultérieurement et raccordée à des tuyaux de chauffage central ou à un système de chauffage par le sol existants.

Une pompe à chaleur air/eau est plus économique qu’une pompe à chaleur sol/eau, car elle ne nécessite pas de forage ni de travaux de terrassement.


Pompe à chaleur air/air

La pompe à chaleur air/air est plus connue sous le nom de climatiseur. La plupart des systèmes de climatisation sont, en effet, des pompes à chaleur air/air réversibles qui refroidissent et chauffent

Pour refroidir, un climatiseur prend la chaleur de l’air intérieur et la libère à l’extérieur, puis souffle de l’air frais dans la pièce. Si vous voulez chauffer, la pompe à chaleur extrait la chaleur de l’air extérieur au moyen d’un compresseur et achemine l’air chauffé à l’intérieur.

Une pompe à chaleur air/air se compose d’une unité extérieure et d’une ou plusieurs unités intérieures (split/multisplit). Elles sont relativement compactes et faciles à installer. Il existe différents modèles d’unités intérieures à monter au sol, sur un mur ou au plafond. L’unité extérieure, quant à elle, peut être placée discrètement sur la façade ou sur le sol. Vous trouverez donc facilement un climatiseur pour chaque situation. Par ailleurs, les unités modernes sont dotées de ventilateurs particulièrement silencieux et rafraîchissent/réchauffent l’espace rapidement. Et comme vous pouvez combiner une unité extérieure à plusieurs unités intérieures, une pompe à chaleur air/air est une solution avantageuse.

Les pompes à chaleur air sont souvent utilisées comme moyen de chauffage secondaire lorsque vous chauffez principalement avec un autre type de pompe à chaleur ou avec une chaudière au gaz. C’est notamment le cas dans les chambres à coucher.

Un système d’air conditionné est généralement le type de pompe à chaleur le moins cher, mais sans doute aussi le moins efficace. Il constitue, dans tous les cas, une bonne solution pour les projets de construction et de rénovation assortis d’un budget plus restreint ou d’un espace d’installation limité. Le cas échéant, les travaux de forage nécessaires à l’installation d’une pompe à chaleur géothermique sont impossibles. Un système d’air conditionné est une alternative avantageuse, rapide et facile à installer, et ce, même s’il n’y a pas de radiateurs ou de tuyaux de chauffage partout dans la maison (à rénover). 

Refroidissement actif et passif de votre maison

La pompe à chaleur présente un autre avantage par rapport au gaz ou au mazout : vous pouvez aussi l’utiliser pour rafraîchir votre maison. Cela va de soi pour une pompe à chaleur air/air (climatiseur). Une pompe à chaleur air/eau peut également être réversible. Elle refroidit alors (activement) la chaleur de l’air extérieur ou du sol avant de l’introduire à l’intérieur. Elle alimente ensuite en eau froide vos tuyaux de chauffage central ou votre chauffage par le sol, abaissant ainsi la température intérieure de quelques degrés. La chaleur résiduelle est évacuée par l’unité extérieure. 

Une pompe à chaleur sol/eau vous permet de rafraîchir l’air de manière passive. Dans ce cas, la pompe à chaleur laisse l’eau froide du sol s’écouler directement dans vos tuyaux, vous donnant ainsi un effet de refroidissement naturel. Combinée à des stores, c’est un moyen extrêmement efficace de rafraîchir votre maison en été.

Aperçu des types de pompes à chaleur

                           Sol-eau Air-eau Air-air
Installation  Travaux de forage nécessaires Simple et flexible Simple et flexible
Espace requis Très grand (réseau de captage) à relativement limité (sonde verticale) Relativement limité (monobloc) à limité (split unit) Limité
Type de projet Nouvelle construction principalement Rénovations légères et complètes, et nouvelles constructions Rénovations légères et complètes, et nouvelles constructions
Refroidissement Oui, passif Oui, passif Oui, actif
Budget Elevé Plus faible Faible
Rendement Plus élevé Elevé Plus faible

Vous avez d'autres questions ?