Comment puis-je réduire mes frais de chauffage en cas de télétravail ?

Si vous faites régulièrement du télétravail ou si vous travaillez en règle générale à domicile, la question des frais, et en particulier des frais de chauffage, finit tôt ou tard par se poser. Sont-ils fiscalement déductibles, ou bien votre employeur les prend-il en charge ? Et qu'en est-il des possibilités de réaliser des économies ? Nous vous expliquons comment déduire fiscalement les frais de chauffage en cas de télétravail, et les réduire.

télétravail avec chauffage Viessmann

Les frais de chauffage en cas de télétravail sont-ils déductibles fiscalement ?

Si vous faites régulièrement du télétravail ou même si votre espace de travail se trouve à domicile, la question se pose de savoir quels frais sont éventuellement déductibles fiscalement ou peuvent même être pris en charge par votre employeur. Fondamentalement, le facteur décisif est de savoir si l’espace de travail à domicile constitue le centre des activités, autrement dit si aucun autre poste de travail n’est mis à disposition pour le travail professionnel ou en entreprise.

Cela signifie que si l'employeur ne peut vous fournir un poste de travail individuel au bureau et que vous devez passer au télétravail, vous avez droit à une déduction partielle. Ce montant doit figurer dans votre déclaration de revenus en tant que frais professionnels et s'élève à un maximum de 1 250 euros. La déduction partielle s'applique principalement aux enseignants ou aux collaborateurs de service externe. Toutefois, si vous disposez d’un poste de travail régulier mais que vous avez passé un accord avec votre employeur, tel que faire du télétravail une fois par semaine, vous ne pouvez pas déduire de frais pour l’espace de travail à domicile.

Si votre espace de travail à domicile constitue le centre de vos activités professionnelles, la déduction dite complète est alors d’application. Vous pouvez alors faire déduire la totalité des frais. Cette règle s'applique notamment aux indépendants ou aux professions libérales, comme les artistes ou les écrivains. Ces frais doivent obligatoirement être déclarés en tant que frais d’exploitation.

Comment sont calculés les frais de chauffage pour le télétravail ?

Il existe essentiellement deux types de frais pouvant être déductibles fiscalement : les frais proportionnels et les frais directs. Ces derniers comprennent notamment l’équipement d'un espace de travail, comme un bureau, une lampe et une chaise. Ces frais sont déclarés dans leur intégralité.

Il y a aussi des frais qui ne peuvent être déduits que proportionnellement, comme le loyer, l'électricité et le chauffage. En effet, ces frais sont supportés par l'ensemble du ménage et concernent donc également l’usage privé. Dans ce cas, il est important de déterminer la proportion de l’espace alloué à l’activité professionnelle. Pour ce faire, il convient de diviser la superficie de l’espace de travail par la superficie totale de l'appartement et de prendre ce résultat multiplié par 100, ce qui donne la proportion de l’espace de travail à domicile en pourcentage. Cette clé de répartition est également valable pour les frais suivants :

  • Loyer ou amortissement du bâtiment Frais relatifs à l'eau, aux eaux usées et à l'énergie
  • Frais de nettoyage
  • Précompte immobilier
  • Frais de collecte des déchets et de ramonage
  • Contributions à l'association des locataires ou à l'association des propriétaires de biens immobiliers et fonciers
  • Frais de l'assurance habitation, contenu et protection juridique
  • Frais de rénovation concernant l'ensemble de la maison ou les espaces communs (paliers)

Cela vous permet de déduire une partie des frais de chauffage si vous utilisez l’espace de travail de façon permanente. Toutefois, le fisc n’en tiendra compte que si vous ne disposez d’aucun autre poste de travail alternatif au sein de l'entreprise proprement dite ou si vous êtes indépendant et que l’espace de travail constitue le centre de vos activités.

Comment économiser sur les frais de chauffage en cas de télétravail ?

Mais même si vous ne faites du télétravail qu'une seule fois par semaine, que ce soit pour vous concentrer sur une tâche ou gagner davantage de temps en supprimant le déplacement vers le lieu de travail, il vaut la peine d’être attentif à sa consommation. Sans investissements importants, il est déjà possible de réduire la consommation d'énergie pour le chauffage et l'eau chaude. Ensemble, ces deux postes représentent jusqu'à 87 % de la consommation d'énergie d'un ménage moyen (chauffage environ 75 % et eau chaude environ 12 %). C'est également là que réside le plus grand potentiel d'économies.

Conseils pour économiser - À quoi devez-vous veiller lorsque vous chauffez votre espace de travail à domicile ?

Que vous fassiez du télétravail de manière permanente ou seulement quelques fois par mois, il existe quelques astuces permettant d’éviter que la consommation d'énergie et la facture de chauffage ne montent en flèche. Fondamentalement, il faut veiller à maintenir la bonne température, surtout dans la pièce de travail, dans laquelle on passe en moyenne beaucoup de temps. Cela signifie que la température de la pièce doit être d'environ 22 °C, comme dans le salon. Bien entendu, la chaleur ressentie individuellement est essentielle et le radiateur doit être réglé en conséquence. Les vannes thermostatiques classiques permettent de choisir un réglage entre les niveaux trois et quatre.

Si vous avez accès au système de contrôle du chauffage, vous pouvez également définir différentes phases horaires pendant la journée afin d'adapter l'ensemble du fonctionnement du système de manière optimale à vos propres besoins.

Pour maintenir la chaleur dans la pièce, vous devez veiller aux points suivants :

  • Fermez les portes des pièces plus froides de la maison ou de l'appartement.
  • Évitez la ventilation permanente en gardant les fenêtres inclinées.
  • Isolez les niches des radiateurs de manière optimale.
  • Laissez les radiateurs dégagés.

Important : ne placez pas votre bureau directement devant le radiateur et évitez de couvrir ce dernier, même si c’est plus esthétique. Ce n'est que si vous respectez cette règle que la chaleur pourra émaner de manière optimale du radiateur et se répandre dans toute la pièce.

Utilisez correctement les gains de chaleur interne dans votre espace de travail à domicile

Outre le chauffage en tant que générateur de chaleur principal, il y a dans une maison ou un appartement d'autres sources de chaleur, plutôt indirectes. Les experts parlent de gains de chaleur interne. Ceux-ci jouent un rôle essentiel dans le calcul des besoins en chaleur, mais peuvent également être pris en compte lorsqu’on souhaite optimiser son propre comportement en matière de chauffage.

Ces gains de chaleur proviennent notamment des habitants proprement dits ainsi que des appareils électriques ou des luminaires. En fonction de leurs performances et de leur utilisation, les ordinateurs et les luminaires, en particulier, produisent beaucoup de chaleur. De plus, il ne faut pas oublier les gains solaires. Lorsque le rayonnement solaire frappe un bâtiment, de la chaleur est fournie via la façade et, surtout, les fenêtres. Utilisez activement les gains solaires en laissant les rideaux ouverts, en particulier pendant les mois les plus froids.

Important : les gains de chaleur interne ne peuvent certainement pas ‘chauffer’ une pièce, mais contribuent indirectement à réduire quelque peu les besoins en chaleur.

Vous avez d'autres questions ?